Restauration, écologie et développement durable

L’écologie et le développement durable sont devenus des préoccupations constantes de nos jours. Les gouvernements, les entreprises, et même les particuliers mettent en œuvre des stratégies visant à contrer la pollution et l’épuisement des ressources naturelles. Il est donc logique que dans le monde de l’entrepreneuriat, et en particulier dans le monde de la restauration, que des stratégies soient mises en place entrer dans le moule du développement durable et de l’éco-responsabilité.

Moteur d’innovation

Trouver des moyens de réduire le gaspillage de nourriture, de dépenser moins d’énergie, de proposer des ingrédients alternatifs à ses clients, etc. Les techniques et objectifs de la restauration éco-responsable sont très diversifiés. Mais la première technique consiste toujours à passer en revue les différents procédés en cuisine et identifier les sources de gaspillage. Ainsi, de nombreux restaurants proposent aujourd’hui des recettes quelque peu différentes, en utilisant au maximum toutes les parties des ingrédients, plutôt que de jeter celles qui n’étaient pas traditionnellement utilisées.

De même, cette recherche du développement durable passe également par une meilleure gestion de l’énergie et des carburants. Certains restaurants optent donc pour des fours spécialisés et divers autres équipements qui utilisent moins d’énergie, moins d’eau ou moins de gaz pour arriver aux mêmes résultats.

Combattre le gaspillage alimentaire

De nombreuses associations ont été lancées afin de lutter contre le gaspillage alimentaire. Parmi ces associations, certaines proposent des alternatives souvent délaissées bien qu’étant viables. Par exemple, proposer les repas invendus et les aliments proches de leurs dates de péremption aux sans domicile fixes ou à des restos du cœur par exemple.

Dans d’autres cas, les associations trouvent des idées originales qui conviennent à tous. Il s’agit par exemple des Frigos Solidaires qui permettent de stocker de la nourriture dans des réfrigérateurs en accès libre. Une telle solution permet donc de conserver les aliments plus longtemps, et permet à tout le monde, et non pas juste à ceux qui sont affiliés à des organisations et associations spécifiques, d’en profiter.

De même, certaines associations procèdent à des récoltes dans les restaurants lors des heures de fermeture, pour récupérer les aliments qui seraient autrement vendus. Ces ingrédients serviront ensuite à préparer des repas dans des restaurants associatifs, spécialisés dans la nourriture low-cost.

Ces solutions sont diverses et variées. Certaines dépendent de la bonne volonté des dirigeants des restaurants, mais la plupart ne nécessitent pas d’investissement supplémentaire en temps ou en argent. C’est donc une tendance que tout le monde devrait pouvoir appuyer.

Leave a Comment

marinate