La marche vers une restauration plus saine

Manger sain et manger bien, telle est la nouvelle devise à laquelle la plupart des restaurants adhèrent désormais. Cette tendance, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne provient pas des écoles de cuisine ou des ateliers de chefs étoilés. La tendance naît avec les consommateurs et leur prise de conscience commune de l’importance d’une alimentation équilibrée et saine.

Faire plus, avec moins

Pour les particuliers, suivre un régime sans gluten ou sans viande est un choix personnel. Mais pour les restaurateurs, c’est un choix stratégique qui doit être mûrement réfléchi. En effet, un restaurant qui souhaite proposer du sans gluten devra idéalement avoir été créé dans cet objectif. Ainsi, il sera possible de faire le choix radical d’éliminer entièrement le gluten de toutes les préparations.

Dans le cas d’un restaurant omnivore qui souhaite ajouter des alternatives sans gluten à son menu, c’est un tout autre challenge. Et pour cause : les ingrédients devront être achetés auprès de fournisseurs différents, ou tout au moins en variétés différentes. Et il faudra former le personnel pour s’assurer d’éviter toute contamination entre préparations en cuisine. C’est un effort conscient et une augmentation de la charge de travail pour toutes les personnes concernées.

Quels avantages pour un restaurant ?

On serait tenté de contrer la tendance en soulignant que les restaurants ont vocation à être des lieux d’indulgence où l’on devrait pouvoir se faire plaisir. Mais, il est encore plus vrai que “se faire plaisir” ne devrait pas se faire au détriment du bien-être.

Ainsi, les restaurants qui parviennent à proposer des plats sains et une cuisine “bien-être”, marquent des points en termes de marketing et d’image. C’est un atout considérable qu’aucun directeur de restaurant ne devrait négliger. En particulier à une époque où la concurrence est toujours plus rude pour sortir son épingle du jeu.

Leave a Comment